samedi 21 avril 2012

Architecture - Le New Way Mabilais


La Mabilais: un quartier, une œuvre...



Si vous habitez à Rennes ou si vous fréquentez régulièrement la capitale bretonne vous avez certainement déjà remarqué dans le paysage urbain, notamment pour sa "soucoupe volante", ce bâtiment aux lignes modernes.

Il était une fois...


Construit en 1976, Le bâtiment de La Mabilais incarne le nouvel élan de modernité de la Ville de Rennes à cette époque. 

Dessiné par l'architecte et urbaniste Louis Arretche, ce bâtiment est destiné à accueillir le centre des télécommunications de Rennes. 

Louis Arretche reçoit un nombre de commande publique considérable pendant les Trentres Glorieuses. Il sera à l'origine à Rennes de multiples œuvres comme la salle omnisports « Le Liberté », les campus universitaire de Beaulieu et de Villejean, ou encore l'aménagement de la ZUP de Villejean en tant que conseillé urbaniste en collaboration avec l'architecte Henri Madelain. Il participera aussi à la réalisation de l'usine marémotrice de la Rance au début des années 1960. Ces différentes réalisations dans la capitale Bretonne et en France feront de lui un des architectes les plus prolifiques des Trentes Glorieuses.










Opération renouveau




Le site de La Mabilais est inoccupé depuis le départ des 500 salariés de France Télécom en février 2008 vers de nouveaux locaux. 



L'immeuble est aujourd'hui en cours de réhabilitation par le promoteur Ouest-immo et la livraison est prévue pour 2014. Tout l'intérieur du bâtiment a été entièrement désossé et les 1212 fenêtres que comportent l'immeuble vont être remplacées. En ce qui concerne l'aspect extérieur, la façade est actuellement en cours de nettoyage afin de redonner une nouvelle apparence au béton blanc. 

L'ensemble du bâtiment va être requalifié en bureaux, soit 14 500 m2 sur sept niveaux. Les locaux seront disponibles à la location ou à la vente pour des entreprises désireuses d'intégrer ce quartier en renouveau.Enfin, le projet de ligne B du métro envisage la réalisation d'une station à proximité du bâtiment, à l’angle des rues de Redon et Claude Bernard.

Une antenne contre une œuvre d'art... 








Cette semaine dans un article de Ouest-France, le quotidien nous apprenait les interrogations du groupe propriétaire du bâtiment au sujet du remplacement de l'antenne et l'utilisation futur de la mythique soucoupe.

En effet, si le groupe assure la conservation de la soucoupe et de ses 100m², il est aujourd'hui confronté à des problèmes d'exploitation de celle-ci pour des raisons de sécurité. En effet, la soucoupe est située à 30m du sol et au delà des 28m, on applique la réglementation des immeubles de grandes hauteurs et les contraintes deviennent trop onéreuses par rapport à son exploitation.

L’antenne, de son côté, va être en partie démontée. La partie métallique rouge et blanche devra céder sa place à une œuvre d'art dans les prochaines années. Seule la structure en béton de l'antenne, faite d'une mosaïque jaune et grise, sera conservée. Un appel d’offres pour la réalisation d’une œuvre d’art devrait être lancé ces prochains jours. Place à vos âmes d'artiste !!

Venez visiter du 14 septembre au 9 décembre


Le public aura accès à certaines parties de ce bâtiment à l'occasion de la prochaine biennale d'art contemporain, du 14 septembre au 9 décembre. C'est l'occasion de découvrir cette oeuvre architecturale originale.

Plus d'infos:
www.mabilais-newway.fr

Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...