mercredi 14 novembre 2012

Développement Durable - La préservation du bocage

Le bocage et l'aménagement du territoire


Dans les régions rurales, le bocage est un élément structurant du territoire. Depuis quelques années et sous l'impulsion de politiques de développement durable et de préservation des paysages et de la faune, de nombreux projets de plantation de haies ont vu le jour dans nos campagnes. C'est ce sujet que j'ai décidé de vous faire partager cette semaine.
Bocage en Loire-Atlantique



Histoire et état des lieux


Le bocage est un type de paysage agraire, en opposition au paysage d'openfield. Il est le résultat d'une conjugaison, celle de la nature et de la société rurale.

L'origine du bocage remonte à la période "prototype" de l'histoire de l'occident et se développe rapidement à partir du XVIIIe, conséquence de la fin des domaines nobiliaires et du partage des communaux et des grands domaines.

Le territoire français est composé de différents bocages. Chaque bocage possède son histoire et ses caractéristiques propres. Les grandes régions bocagères françaises sont le grand ouest (Bretagne, Normandie et Pays de la Loire), le Limousin, Le Bourbonnais, la Thiérache et le Pays Basque. Des zones de bocage peuvent toutefois se rencontrer dans d'autres régions.

Au XXe, la mécanisation des exploitations agricoles va bouleverser l'existence de ces bocages. L'apparition des tracteurs, des grandes machines et la nécessité d'agrandir les parcelles pour faciliter l'accès et les manoeuvres de ces engins agricoles dans les champs, vont être la cause de la destruction de nombreuses haies.
1940 - La mécanisation agricole en Bretagne


Aujourd'hui se sont d'autres préoccupations qui poussent les communes à financer des programmes de réhabilitation du bocage par des actions de plantation. Si à l'origine les haies sont plantées pour délimiter les propriétés agricoles et pour contenir les bêtes, nos contemporains lui portent d'autres vertus, notamment en faveur de la biodiversité mais aussi pour lutter contre l'érosion des sols et la pollution.


Pourquoi préserver le bocage ?


Les intérêts des talus et des haies sont multiples et l'on peut identifier plusieurs fonctions au bocage:
  • la régulation du climat, la régulation hydraulique, la conservation des sols, une fonction de production, l'amélioration du cadre de vie et le maintien d'équilibre interspécifique.
  • Le bocage et notamment les haies qui le composent, joue un rôle de régulateur microclimatique. L'été, les haies offrent de l’ombre et son évapotranspiration augmente la sensation de fraîcheur ce qui restitue une formation plus durable de la rosée. Du printemps à l'automne, les haies captent la chaleur et la redistribuent progressivement. Enfin, l'hiver et pendant les nuits, les haies permettent de réduire les sensations de froid en limitant les vents.  En effet, une haie de 1 m de haut peut protéger du vent les 10 m de sols suivants celle-ci.
  • Le bocage possède aussi des avantages en matière de préservation des sols en réduisant le ruissellement des eaux lors des pluies et diminuant la force du vent, il permet de ralentir l'érosion des sols. 
  • De plus, son action sur l'écoulement des eaux régule le cycle hydraulique puisqu'il facilite l'infiltration de l'eau au niveau des racines et contribue ainsi à l'alimentation des nappes phréatiques. De ce fait, le bocage limite les risques de sécheresse et d'inondation.

Circulation de l'eau et contrôle de l'érosion dans un paysage de bocage - d'après CERESA 1987

Quelles actions mettre en place ?


Aujourd'hui, il existe plusieurs façons de participer au maintien et au renouvellement du bocage de nos campagnes. Les pouvoirs publics et en particulier les collectivités locales se sont mobilisées ces derniers années pour mettre en place différentes actions en faveur d'une revalorisation du bocage de leur territoire.
Ainsi, plusieurs programmes de reconstitution du bocage ont vu le jour sur nos territoires. Le plus souvent, il s'agit de programme de type "partenariat" entre le fond agricole pour le développement rural, les conseils régionaux, les conseils généraux, les agences d'Etat et les collectivités locales. Ces partenariats prennent en général en charge le financement de différents travaux tel que la création de talus, des haies, l'amélioration du potentiel hydraulique et un entretien du bocage sur un temps donné.

La France Sauvage - La Bourgogne et les secrets du bocage


Au mois de septembre la chaîne ARTE proposait une série de documentaires sur l'importance et la richesse de la nature sur notre territoire. Cette série "La France Sauvage" vous emmène, région par région, dans un voyage exceptionnel au coeur de la vie sauvage, un hymne de la biodiversité en France, à voir absolument. Je vous propose sur ce blog de visionner l'épisode "la Bourgogne et les secrets de son bocage". Un documentaire réalisé par Frédéric Febvre et Augustin Viatte.



Plus d'infos :



A bientôt


Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...